Logo ESE



Partenaires

Logo CNRS
Logo tutelle UPS
Logo tutelle AgroParisTech



Rechercher

sur ce site


Accueil > Personnel > Pages personnelles > Trajectoires EcologiqueS et Société > Sébastien Ollier

Sébastien Ollier

Toutes les versions de cet article :

Maître de conférences

Maître de conférences

Université Paris-Sud 11

Coordonnées :

  • Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution
  • Equipe TrajectoireS Ecologique et Société
  • Université Paris-Sud XI
  • Bâtiment 360
  • 91405 ORSAY Cedex



Contact :

Recherche Enseignement Thèse Curriculum Vitae Communications Publications

Recherche

Je m’intéresse à l’étude des processus de dispersion dans les socio-écosystèmes. L’objectif est de développer des méthodes statistiques permettant la caractérisation des processus spatiaux-temporelles lié à ces phénomènes de dispersion.

Mes recherches se concentrent autour de deux thématiques écologiques :

  • Populations férales et dispersion du colza dans les agro-écosystèmes : évaluation des risques de contamination par les cultures transgéniques
  • Impacts des mobilités induites par l’Homme (échanges commerciaux et migrations) sur les invasions biologiques des fourmis

Financements

  • ANR OGMBioimpact (2006-2010) coordonnée par Jane Lecomte : Gene flow in agroecosystem
  • ANR RiskOGM (2011-2015) coordonnée par Jane Lecomte : Dispersal of oilseed rape transgenes : the precise role of insect pollinators and wind in effective pollen dispersal, and grains trucks in seed dispersal
  • ANR FIRE (2013-2017) coordonnée par Franck Courchamp : Forecasting Invasion Risks for the Environment
  • Projet d’ ANR PRIME (2016) proposée par Elsa Bonnaud : PRedator Impact and Management in peri-urban Environments

Collaborations

  • Consultations Biostatistiques  dans mon domaine d’expertise dont certaines ont donné lieu à publications (Duminil et al. 2008, Benabdellah et al. 2010, Pustahija et al. 2013, Roturier et al. 2017) voire à des collaborations suivies
  • Damien de Vienne (CR au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, Lyon) et Gabriela Aguileta  (post-doc au Center for Genomic Regulation, Barcelone) : développement d’outils dédiés à la comparaison d’arbres phylogénétiques pour l’étude des transferts de gènes.
  • Elsa Bonnaud  (MCF au Laboratoire d’écologie, systématique et évolution, Paris XI) : étude de l’impact de l’introduction du chat domestique sur les réseaux trophiques.
  • Cleo Bertelsmeier (post-doc au Département d’écologie et évolution, Lausanne) : étude des patrons spatio-temporels exprimés lors de la dispersion des fourmis (en particulier des fourmis invasives) sous l’influence des activités humaines.

Encadrements

  • Clément Brusq (2017-2018), étudiant en M1. Evolution de la niche climatique de fourmis invasives.
  • Amandine Confais (2015-2016), étudiante en post-M2. Etude bibliographique sur le déterminisme de l’invasion par Lasius neglectus.
  • Gwendal Restoux (2013-2014), étudiant en post-doc. Analyse et modélisation de la dispersion à longue distance des graines de colza dans un agroecosystème.
  • Diane Bailleul (2010-2012), étudiante en thèse (co-encadrée avec Jane Lecomte). Dispersion des graines de colza (Brassica napus L.) et origines des populations férales dans un agroécosystème
  • David Feutrie (2012), étudiant en Magistère de Mathématiques, L3. Mesures de l’hétérogénéité spatiale d’un paysage.
  • Aurélien Saghaï (2010), étudiant en biologie, L2. Etude de l’hétérogénéité génétique dans les champs et dans les populations de colza.
  • Yann Pottier (2009), étudiant en Master EBE, M2. Evaluation des risques liés à l’introduction de transgénique : étude de faisabilité d’une analyse de la structure génétique du paysage sur la base des fréquences alléliques des marqueurs microsatellites

Enseignement

Mes activités d’enseignement portent essentiellement sur l’enseignement des biostatistiques (statistique exploratoire multidimensionnelle, statistique inférentielle, statistiques spatiales, modélisation statistique), et l’apprentissage des outils informatiques (logiciel R et SIG).

  • Responsable de l’UE GEAS (Gestion et Analyse de Données Spatialisées) du master EBE
  • Implication dans plusieurs UE de Biostatistiques

Curriculum vitae

Septembre 2006 MCF– rattaché au laboratoire ESE ; département Biodiversité, Systématique et Evolution ; équipe OGM
2005-2006 ATER – enseignement des mathématiques et de l’informatique (C2I : certificat Informatique et Internet) à l’Université d’Economie et de Gestion de Lyon – rattaché au laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, équipe Ecologie Statistique.
2004-2005 ATER – enseignement des statistiques (statistiques descriptive et inférentielle) à l’UFR STAPS – rattaché au laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, équipe Ecologie Statistique.
2001-2004 Doctorat au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive de Lyon (CNRS, UMR 5558) : « Des outils pour l’intégration des contraintes spatiales, temporelles et évolutives en analyse des données écologiques » (soutenue le 20 décembre 2004).

Communications orales

  • Bertelsmeier C., Ollier S., Liebhold A. & Keller L., Recent human history governs global ant invasion dynamics. 29ème congrès de l’UIEIS 2017, Paris, 2017.
  • Roturier S., Winsa H., Nutti L-E., Ollier S. & Bergsten U., Rehabilitating fire regime to restore reindeer lichen pastures in boreal Sweden : an experimental approach to link indigenous and academic knowledge. International Congress on Prescribed Fires, Barcelona, 2017.
  • Bertelsmeier C., Ollier S., Liebhold A. & Keller L., Globalization and the spread of invasive ants. International Congress of Entomology, Orlando, 2017.
  • Bailleul D., Ollier S., & Lecomte J., New insights into the population genetics of partially clonal organisms : when seagrass data meet theoretical expectations. International Conference on Ecological Sciences – sfe, Marseille, 2016.
  • Bertelsmeier C., Ollier S., Liebhold A. & Keller L., Globalization and the spread of invasive ants. International Conference on Ecological Sciences – sfe, Marseille, 2016.
  • Blight O., Bertelsmeier C., Ollier S., Liebhold A. & Courchamp F., Predicting how altering propagule pressure changes establishment rates of exotic ant species in North America. International Conference on Ecological Sciences – sfe, Marseille, 2016.
  • Bertelsmeier, C., Ollier, S., & Courchamp, F. L’Homme et la fourmi : Impact des facteurs socio-économiques sur l’introduction de fourmis invasives. 28th Congrès de l’UIEIS, Tours, France, 26-28 Août 2015.
  • Bertelsmeier C., Ollier S., & Courchamp F., Trait-based characterisation of invasiveness in ants. 17th Congress of the International Union for the Study of Social Insects (IUSSI), Cairns, Australia, 2014.

Publications

Fordham, D. A., Bertelsmeier, C., Brook, B. W. , Early, R. , Ara, M. B. , Neto, D. & Brown, S. C.. (2018). How complex should models be ? Comparing correlative and mechanistic range dynamics models. Global Change Biology, 24 (3), 1357-1370. http://doi.wiley.com/10.1111/gcb.13935

Roturier, S., Ollier, S., Nutti, L.-E., Bergsten, U., & Winsa, H. (2017). Restoration of reindeer lichen pastures after forest fire in northern Sweden : Seven years of results. Ecological Engineering, 108, 143–151. http://doi.org/10.1016/j.ecoleng.20...

Bertelsmeier, C., Ollier, S., Liebhold, A., & Keller, L. (2017). Recent human history governs global ant invasion dynamics. Nature Ecology & Evolution, 1(July), 184. http://doi.org/10.1038/s41559-017-0184

Bertelsmeier, C., & Ollier, S. (2016). Questioning Holocene community shifts. Nature, 529(7584), 80–83. http://doi.org/10.1038/nature16447

Bailleul, D., Ollier, S., & Lecomte, J. (2016). Genetic diversity of oilseed rape fields and feral populations in the context of coexistence with GM crops. PLoS ONE, 11(6), 1–16. http://doi.org/10.1371/journal.pone...

Bertelsmeier, C., Ollier, S., Avril, A., Blight, O., Jourdan, H., & Courchamp, F. (2016). Colony-colony interactions between highly invasive ants. Basic and Applied Ecology, 17(2), 106–114. http://doi.org/10.1016/j.baae.2015....

Bonnaud, E., Palmas, P., Bourgeois, K., Ollier, S., Zarzoso-Lacoste, D., & Vidal, E. (2015). Island specificities matter : cat diet differs significantly between islands of a major breeding archipelago for a vulnerable endemic seabird. Biological Invasions, 17(10), 2927–2941.