Logo ESE



Partenaires

Logo CNRS
Logo tutelle UPS
Logo tutelle AgroParisTech



Rechercher

sur ce site


Accueil > Rubrique invisible > Sous-rubrique invisible de Ecophysiologie Végétale > Sous-rubrique invisible de Photosynthèse et Environnement > Collaborations du groupe Photosynthèse et Environnement

Collaborations du groupe Photosynthèse et Environnement

L’équipe Photosynthèse et environnement, de part ses travaux et collaborations scientifiques, s’insère bien dans le cadre international. Une partie de ses relations ont été tissées dans le cadre du Réseau Européen NETCARB (1999-2004).

Les aspects théoriques relatifs aux effets isotopiques sont l’objet d’une collaboration étroite avec l’ANU (Australian National University), en Australie. L’objectif du travail est de prédire les effets isotopiques enzymatiques, et de détailler les relations qui existent entre le mécanisme des réactions et la valeur de cet effet. Cela est appliqué à des enzymes fondamentales à la physiologie des plantes, comme les enzymes impliquées dans la respiration, ou la nitrate réductase.

Illustration de genres australiens typiques, fleurissant sur le campus de l’ANU : Telopea (gauche), Calothamnus (centre), Eremophila (droite). Les plantes australiennes constituent de bons exemple d’adaptation de la photosynthèse à des conditions environnementales variées, depuis le climat méditerranéo-océanique de la région de Sydney (Telopea) jusqu’au climat désertique (Eremophila, de eremos, désert, et philein, aimer).