Des toxines impliquées dans la transformation des fourmis en zombis par des champignons

Comme dans le film « Venom » sorti récemment, dans lequel un parasite change le comportement des humains infectés (https://www.inverse.com/article/49552-the-biology-of-venom-parasites-explained), certains champignons parasites d’insectes sont capables de modifier les comportements de leurs hôtes pour maximiser leur propre transmission. Les fourmis infectées par le champignon Ophiocordyces ont des comportements de déplacement anormaux, qualifiés de « zombis » ; elles vont ensuite au plus haut de la végétation et se figent, jusqu’à ce que les fructifications et spores du champignon recouvrent l’insecte et puisse se disperser au plus loin. Une étude récente par des chercheurs du laboratoire ESE ont identifié les toxines impliquées dans la transformation des fourmis en zombis par des champignons, en recherchant dans les génomes de champignons spécialisés sur des hôtes différents les protéines qui avaient évolué très rapidement, et donc susceptibles d’être impliquées dans la course aux armements contre leur hôte.

https://onlinelibrary-wiley-com.inee.bib.cnrs.fr/doi/full/10.1111/mec.14813

print